Go to menu Go to content

Essais routiers

Mazda Tribute 2010

 

L’américain aux yeux bridés

Frédéric Masse

Le Mazda Tribute est le cousin germain du Ford Escape et ne s’en cache pas. Mais, est-ce un défaut ? Après tout, malgré une plateforme vieillissante, Ford propose un véhicule intéressant.

Carrosserie

Un peu moins masculin que le Ford, le Tribute semble plaire à ceux qui préfèrent un petit VUS à l’allure plus urbaine. Offert en version GX, GS et GT, il semble un tantinet plus chic que son cousin.

Habitacle

Bien que l’allure générale qui se dégage du Tribute soit fort jolie, la qualité des matériaux, elle, l’est moins. Beaucoup de plastiques durs et des appliques qui s’éraflent facilement n’aident en rien. Les commandes se manipulent aisément, et les sièges sont très confortables. Bref, c’est simple, et il y a de la place pour tout le monde.

Moteur

Deux mécaniques sont offertes dans le Tribute, et le duo n’est pas mal du tout. La première suffit avec un 4-cylindres de 2,5 litres de 171 chevaux. Offert en traction (avec boîte de vitesses manuelle à 5 rapports) et transmission intégrale, le petit moteur parvient à déplacer la bonne masse. Du côté du V6 de 3 litres, on l’a révisé l’an dernier et porté sa puissance à 240 chevaux. Évidemment, si le petit suffit, le plus gros fait mieux. Il augmente considérablement la capacité de remorquage avec 1588 kilos. La boîte à 6 rapports qui équipe les modèles à transmission intégrale et V6 surprend par sa douceur et son efficacité.

Conduite

La plateforme du Tribute date, mais ce n’est pas dramatique. Il y certainement du roulis et du tangage, mais c’est fort acceptable compte tenu de son confort. J’ai d’ailleurs effectué un voyage de pêche à son volant où le débattement de la suspension, la transmission intégrale et la garde au sol ont été réellement très testés, et il s’en est bien sorti. Ce n’est certes pas un vrai camion, mais c’est justement là son avantage. J’aurais aimé une direction offrant plus de rétroaction.

Le Tribute, malgré son âge, est encore dans le coup. Son prix décent en fait un choix rationnel. C’est simple, pas laid du tout, bref, c’est efficace. Est-ce le meilleur ? Certainement pas. Mais, à un bon prix, vous avez ma bénédiction.

Pour

Boîte à six rapports douce

Prix concurrentiel

Confort de roulement

Contre

Qualité de certains matériaux

Direction sans vie

Plancher pas parfaitement plat (une fois la banquette rabattue)